Sommaire

SOMMAIRE

Préface

Introduction 23

Du mamelon à l’Internationale 31
1. Cuban café 33
2. Respirer de l’air 60
3. Vaclav Havel 63
4. Pinochet exécute la liberté 66
5. Berlin et la bande de la mort 68
6. Boby Sands, le martyr de la liberté 72
7. Madiba est libéré 76
8. Retour à la case départ 78

Le mouvement de la vie 81
9. Mons ad Theram 83
10. L a CGT des Forges de Montataire 86
11. Le mai 68 des ouvriers 95
12. Le pied-noir embauché 108
13. Premier piquet de grève 111
14. Le secrétaire à la propagande 114
15. Le secrétaire général 125
16. Une journée ordinaire 132
17. Une banderole inopportune 136
18. Manchettes de lustrine et informatique 145
19. Moderniser et développer Usinor Montataire 150
20. Un congrès dans l’usine 153
21. Les locotracteurs attaquent 159
22. La jacquerie au laminoir 167
23. La grève technologique 180
24. Ici commence le bagne 187
25. Le Président de la République 213

La crise de la sidérurgie 221
26. Les origines de la crise de la sidérurgie 223
27. Sidérurgie CECA et industrie 227
28. Le mémorandum acier de la FTM-CGT 235

La révolte des sidérurgistes 239

La révolte des ch’tis 241
29. Les barons de l’acier 241
30. Mobilisation générale et massive 243
31. Le 12 décembre 1978 244
32. La lutte se radicalise 246
33. Hommage à M. Boulin 248
34. La révolte de Roissy CDG 249
35. La grève générale 251
36. Comme à Gravelotte 253
37. Café calva 255
38. Georges Séguy 256
39. Naissance de Radio Quinquin 257
40. Le boudin sucré 258

La bataille de l’Est 265
41. Fonte sans frontière 265
42. Jetés dehors par Sacilor 267
43. Radio SOS Emploi 267
44. 25 000 sidérurgistes dans la rue 268
45. Les flammes de l’espoir 269
46. Séquestrations et attaque du commissariat 271
47. Manifestations spectaculaires et barrages 274
48. Longwy, l’ordre ou la chaos 275
49. Radio Lorraine Cœur d’Acier 280
50. La marche pour la vie 283
51. CGT et CGPS 299
52. Le miel et le fiel 303
53. Un grand soir de 1981 304
54. 1981, les pionniers du changement 305
55. Usinor est à nous 307
56. Maîtres de forges disqualifiés 310
57. 1982, le plan de modernisation 315
58. La SNAP monte à Paris 320
59. Le bureau du PDG déménage 321
60. 1983, la fédération en congrès 328
61. Juin 1983, la pression monte d’un cran 334
62. Ambiguïtés orthodoxes de mi-1983 337
63. La révolte de l’espoir trahi 339
64. La gauche nous achève 343
65. Le combat des Réhon 345
66. La deuxième marche de Paris 345
67. Vireux la bataille des Ardennes 347
68. La révolte des Viroquois 350

L’aciériste du Marais 355
69. L’éclatement de Creusot Loire 356
70. Le plan Ascométal 1984 357
71. La révolte des aciéristes du Marais 358
72. La lutte finale du Marais 361
73. Le foot dans l’aciérie 363

Rupture et libertés 367
74. La confrontation dans la fédération 369
75. La fédération est éclatée 370
76. La démocratie des sidérurgistes 373
77. Le procès 381
78. Le verdict 399
79. Menaces et dépression 400
80. Le goût étrange de la liberté 404

La rencontre du syndicaliste et du patron 405
81. La rencontre 407

Conclusion active 429

Bibliographie 437

Annexes 441